Shiatsu

Qu’est-ce que le Shiatsu ?

sensitive-shiatsu-masunaga

Originaire du Japon, le Shiatsu est considéré comme un art du Toucher (Shi : doigt, Atsu : pression). Le Shiatsu a beaucoup évolué dans les années 60 et 70 grâce à Masunaga (fondateur de l’école Iokai) qui a réussi à faire le lien entre le Shiatsu Traditionnel Japonais et la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) qui s’appuie notamment sur des textes anciens (Su Wen, Ling Shu) et des notions telles que les cinq éléments, Yin- Yang….

Le Shiatsu est finalement proche de l’acupuncture mais en utilisant les mains, le thénar, le pouce et parfois les coudes. Et il s’applique à l’ensemble du méridien et non focalisé sur des points d’acupuncture. En occident le Shiatsu n’a pas encore la reconnaissance comme au Japon mais cela évolue petit à petit. Par exemple, en Suisse et en Allemagne cette discipline est reconnue comme Thérapie. En 2015 en France, un syndicat s’est constitué charger de faire reconnaître cette discipline (SPS, Syndicat Professionnel du Shiatsu)

Une approche globale sur l’ensemble des 12 méridiens principaux et vise à les équilibrer pour une santé optimale. Notre corps énergétique a une grande capacité à s’équilibrer par lui même, mais parfois suivant des traumatismes de vie, le praticien doit intervenir afin de permettre au corps de retrouver cette capacité à s’auto équilibrer. Un déséquilibre provoquera à plus ou moins long terme à une maladie à des stades plus ou moins avancés. D’où l’importance d’être suivi par un praticien spécialisé dans l’énergétique.

Bénéfices du Shiatsu ?

Le Shiatsu vous apporte une amélioration globale du corps et de l’esprit, tout en retrouvant une unité. En effet, nos modes de vie actuels et notre environnement nous coupent de nos sensations et de nos besoins, ce qui peut créer des désordres qui se manifestent à travers notre corps.

Le Shiatsu traite aussi bien les problèmes liés au mental que des douleurs ressenties dans le corps.

Exemples de pathologies d’ordre mental pouvant être traitées( liste non exhaustives) :

  • Manque de confiance en soi, timidité
  • Difficultés à prendre des décisions pour mener un projet jusqu’à son terme
  • Stress, anxiété
  • Dépression
  • Diabète
  • Insomnie
  • Dépendance affective, tabac, nourritures….

Traitement des pathologies d’ordre corporel :

  • Douleurs lombaires, musculaires, articulaires… telles que torticolis, tendinites, lumbago, sciatique, etc.
  • Troubles digestifs : constipation/ diarrhée, manque d’appétit
  • Surpoids, jambes lourdes…

A savoir que le mental et le physique sont étroitement liés et que le thérapeute doit prendre la globalité de la personne.

Comment se déroule une séance de Shiatsu?

 

Sensitive-shiatsu dosLa durée d’une séance de Shiatsu est d’environ une heure (chaque séance est différente, la durée peut donc varier). La première séance dure plus longtemps que les autres car elle débute par un entretien avec le patient pour comprendre ses symptômes et des éventuelles précautions pour éviter des incidents.

Le Shiatsu se pratique sur un futon. Le patient peut être placé dans 4 positions différentes : assis, sur le dos, sur le ventre ou en position latérale.

Le patient (Jusha) doit avoir une tenue adaptée :

avoir un T-Shirt (manches longues ou courtes ) et un pantalon suffisamment ample pour permettre au praticien de faire des mouvements des jambes du Jusha sans contrainte. De plus la matière doit être naturelle (coton, lin) et non du nylon ou en soie qui empêcherai d’avoir une pression stable des doigts (risque de glissement).

Il s’agit avant tout d’un échange entre le patient et le praticien, notamment au niveau énergétique (de Ki à Ki). Il est donc important d’être à l’écoute tout au long de la séance, afin de créer une unité. C’est cette dernière qui permet de comprendre les stagnations énergétiques afin de mieux les rééquilibrer.

A la fin de la séance, je prodigue également des conseils adaptés au(x) symptôme(s) du patient: étirements à réaliser soi-même, exercices respiratoires, conseils sur la nutrition, les activités adaptées à chacun…Cet accompagnement vise à rendre le patient autonome et actif dans sa propre évolution.